Rechercher

Empathie : l'écriture avec un téléphone

Une méthode à découvrir : http://www.pocketfilms-empathie.com/


La rencontre de Serge Tisseron : "L’empathie est une capacité complexe semblable à un édifice qui se construit en plusieurs étapes, et possède, dans sa forme achevée, plusieurs composantes." et de Juliette Pham Tran, chargée de mission, Association Les enfants du Canal « Les ateliers Pocketfilms ont lieu dans le cadre d’un accompagnement social et éducatif, le projet Romcivic. Il existe depuis 2013 et permet à des jeunes qui vivent en bidonville de faire un service civique au sein des Enfants du Canal. Pendant ce service civique de 10 mois, ils interviennent sur d’autres bidonvilles que ceux où ils habitent, ils accompagnent les habitants de ces bidonvilles (accès aux droits, animations…). Le but de ce service civique est d’être un tremplin dans leur parcours et de leur permette d’être eux-mêmes accompagnés dans leur insertion sociale et professionnelle.

"Un "Pocket film", qu’est-ce que c’est ? Pocket comme poche, bien sûr. Et film ? Pas comme pellicule mais comme numérique, bien sûr. Alors, du numérique dans la poche, tout le monde l’a compris, c’est de téléphone mobile dont il s’agit. Des films faits au téléphone mobile. Mais pour qui et pourquoi ? D’abord pour soi, parce que regarder le monde à travers un écran change la perception qu’on en a, et plus encore quand on s’amuse à raconter ce qu’on y voit.

Un Pocket film,


http://www.pocketfilms-empathie.com/

"Ce site présente comment transformer le téléphone que nous avons dans la poche en outil d’écriture, afin de renouer avec l’expression des émotions, puis avec la parole. Il explique en quoi la création de Pocket films favorise le développement des diverses composantes de l’empathie et démontre l’intérêt d’une formation et d’une transmission autour de ces pratiques."

0 commentaire

Posts récents

Voir tout